Les Uniformes pendant la campagne des Cent Jours - Belgique 1815

Commandant le 2ème Corps de Cavalerie

Grade : lieutenant-général

Nom et prénom, (titre) : EXELMANS Rémy Joseph Isidore, comte

Né le... - Mort le... : 13 novembre 1775 à Bar le Duc (55) - 22 juillet 1852 à Sèvres

Biographie pendant les Cent Jours :
Sous la première Restauration, il est nommé inspecteur général de cavalerie de la 1ère Division Militaire le 12 juin 1814 et est fait Chevalier de Saint-Louis le 19 septembre mais, une lettre à Murat assez compromettante étant découverte le 10 décembre, l'ordre de l'arrêter est donné le 21 décembre suivant. Il s'évade d'abord, puis se constitue prisonnier dans la citadelle de Lille le 14 janvier 1815. Un conseil de guerre présidé par le général Drouet d'Erlon l'acquitte à l'unanimité le 14 février. Le 19 mars, il rallie à la cause de l'Empereur une bonne partie des officiers assemblés à Saint-Denis qui doivent théoriquement suivre le Duc de Berry dans sa marche contre Napoléon. Le lendemain, il est chargé de poursuivre avec quelques escadrons, les restes de l'armée des Princes qui fuit vers la frontière du Nord. Il est placé à la tête de la 1ère Division de cavalerie du IIème Corps le 31 mars. Créé Pair de France le 02 juin, il est fait commandant en chef du IIème Corps de cavalerie, placé sous le commandement supérieur du maréchal Grouchy le 05 juin. Il participe à la bataille de Ligny le 16 juin et à celle de Wavre deux jours plus tard. Il retraitera en bon ordre sous les murs de Paris et s'illustrera une dernière fois à Rocquencourt le 2 juillet 1815 où sa cavalerie permettra l'écrasement de deux régiments prussiens. Après la capitulation de Paris, il se retirera sous la Loire où son Corps sera licencié. Il sera proscrit, au retour des Bourbons, par l'ordonnance du 24 septembre et s'exilera à Bruxelles, à Liège et dans le Grand-Duché de Nassau. Il sera rétabli dans le cadre de l'état-major général le 1er septembre 1819.